/ Los Santos

Hold-up raté dans un Roboi’s Food Mart

Image prise par la caméra de surveillance.

La voiture criblée de balles du policier qui se trouvait sur place par hasard.

L’homme dont on ne connaît toujours pas l’identité a fait irruption vers 11h30 au Roboi’s Food Mart, situé sous la voie de service de l’autoroute métropolitaine au centre-ville de Los Santos, en y exigeant le contenu du tiroir-caisse. Sous la menace d’une arme à feu, le préposé a perdu des précieuses secondes avant de pouvoir remettre l’argent à l’individu puisque sous l’effet de la panique celui-ci a eu bien des ennuis à ouvrir sa caisse. Ce délai aura fait toute la différence puisqu’au moment de prendre la fuite le voleur a été contraint de se replier à l’intérieur du commerce en voyant surgir une patrouille automobile du LSPD qui arrivait au même moment dans le stationnement. Ce repli ne s’est pas déroulé sans une certaine tension puisque le cambrioleur a tiré plusieurs fois en direction du patrouilleur à l’aide de son arme de fort calibre pour le dissuader de s’approcher. Fort heureusement le policier, qui se présentait sur place pour y effectuer des achats, s’en est tiré avec plus de peur que de mal.

Les policiers sont rapidement intervenu une fois alerté des événements.

L'agent spécial Scott Benson du FBI.

Rapidement alerté, il n’aura fallu que quelques minutes au LSPD pour entièrement boucler le secteur. Lorsque la nouvelle a été confirmée que 5 clients se trouvaient toujours à l’intérieur du commerce, les autorités n’ont voulu courir aucun risque et ont immédiatement fait appel aux services de l’agent spécial Scott Benson du FBI, un négociateur très connu et qui a fait sa réputation en dénouant plusieurs grosses prises d’otages. On lui doit entre autre le succès de la méga opération de sauvetage qui a eu lieu à l’aéroport de Las Venturas l’an passé.

La prise d'otage du vol AA-3969.

5 pirates de l’air avaient alors pris les contrôles du vol AA-3969 de la compagnie American Airlines avec 150 passagers à bord, et menaçaient de le faire exploser en bout de piste si le FBI ne relâchait pas Abdoul Houari, un citoyen américain d’origine algérienne arrêté quelques mois plus tôt puis accusé de faire partie d’un groupe extrémiste religieux. L’intervention de l’agent Benson avait permis aux membres de l’équipe tactique d’intervenir en neutralisant les pirates. Outre la mort de ceux-ci, on avait dénoté qu’une seule perte de vie du côté des passagers. Le négociateur vedette se trouvait justement à Los Santos pour y donner un séminaire et avait accepté de prêter son expertise au LSPD dans le but de mettre toutes les chances de leur côté.

Finalement, après plusieurs heures de négociation durant lesquelles le forcené a menacé plusieurs fois de supprimer les otages si les autorités ne lui donnait pas un droit de passage ainsi qu'un vol pour se rendre au Mexique, l'épuisement aura eu raison de l'homme qui s'est rendu aux policiers sans imposer la moindre résistance. Celui-ci a immédiatement été mis en état d'arrestation puis a été conduit au centre fédéral de correction de San Andreas dans le but d'y être détenu jusqu'à la date de sa comparution devant un juge de la chambre supérieur. Il fera face à une pléiade d’accusations dont celle de séquestration et tentative de meurtre sur un agent de police. S’il est reconnu coupable, il pourrait passer le restant de ses jours en prison.

Nommé d'office par le tribunal, puisque le prévenu n'avait aucun avocat pour le représenter, Maître Yves Roubiac compte demander une évaluation psychologique de son client. Dans l'attente de la réponse du magistrat, l'accusé demeurera incarcéré au pénitencier jusqu'au début des procédures qui s'annoncent longues et fastidieuses.

La vie reprend son cours dans le secteur sous la surveillance des hélicos du LSPD.

Dans le quartier où s'est produit la prise d'otage, les choses reviennent lentement à la normale même si les gens ne parlent que de cela. Le Roboi's Food Mart a réouvert ses portes ce matin mais les clients ne se bousculent pas à la porte. Espérons que les affaires reprendront même si ont sent beaucoup de crainte dans l’air et pour cause puisque depuis son ouverture il y a 6 ans, ce mini mart a été la cible de 5 braquages, rien pour rassurer la clientèle c’est certain.