/ Los Santos

Los Santos en vrac - Numéro 9

Lundi 22/01/07 :

La semaine a commencé par un fait divers insolite. Marta Simpson, agent immobilier de Los Santos, se trouvait sur la Pacific Coast Highway, pour se rendre à un rendez-vous sur Seville Beach, lorsqu'au lieu de suivre le virage, le camion que Mlle Simpson suivait traversa le bas-côté et fila droit dans l'océan.
Par chance, cette partie de la PCH, se trouvant juste avant le tunnel faisant passer les automobiles sous les pistes du LSIA, est dépourvu de tout mur ou rail de sécurité, ce qui aurait pu coûter la vie a de nombreuses personnes si le camion avait rebondi contre un obstacle.
Mlle Simpson contacta immédiatement le 911 qui envoyé une ambulance et un véhicule du LSPD sur les lieux de l'accident, pour y trouver un chauffeur routier trempé et étonné par cet arrêt brutal.
Le LSPD a communiqué, mardi matin, que le chauffeur, en manque de sommeil, se serait endormi au volant peu avant d'attaquer la courbe, expliquant donc ce bain inopiné.

Bain de mer imprévu pour le chauffeur de ce camion !

Mardi 23/01/07 :

Journée sanglante pour le County General Hospital. Comme souvent dans ce quartier réputé "chaud" de Los Santos, une ambulance amène un jeune porto-ricain blessé par balle aux urgences de l'hôpital. Alors que ce dernier était allongé sur sa civière, un jeune mexicain déboula dans l’hôpital et tua le jeune homme blessé de deux balles dans la tête avant de prendre la fuite.
Terrorisés, certains patients de l'hôpital se mirent à hurler et courir dans tous les sens, semant la panique la plus totale au sein des urgences, ne laissant que peu de chances à quelqu'un pour apercevoir le tireur.
Au jour d'aujourd'hui, le LSPD se penche sur la thèse d'un règlement de compte, où un infirmier appartenant au même gang que le tueur est actuellement en garde à vue, aurait renseigné ce dernier de l'arrivée du jeune porto-ricain blessé.

Le County Hospital de Los Santos.

Par ailleurs, une caméra de surveillance aurait filmé le véhicule du tueur, un coupé Oldsmobile ancien modèle, correspondant à l'auto de Felix Montoya, introuvable à ce jour.

La caméra de surveillance de l'hôpital et Felix Montoya (courtoisie du LSPD).

Mercredi 24/01/07 :

Implantation réussie pour le nouvel aéro-club de Los Santos. Basé au LSIA, le club Charles Lindberg, en hommage au pilote Américain reliant Paris à New York en 1927, constate une progression constante de sa fréquentation. "Nombre d'habitants de Los Santos rêvaient de passer leur licence de pilotage" nous explique Josh Twain, responsable de l'aéroclub.

Il fallait bien souvent se déplacer jusqu'à Verdant Meadows pour prendre des leçons, ce qui fait quand même une sacrée distance pour les aspirants-pilotes privés. Sans compter qu'un aéronef s'avère souvent pratique pour relier LS aux autres villes de l'Etat, les autoroutes étant souvent saturées.

Les Cessna 152 de l'aéroclub, disponibles à la location et pour la formation des élèves-pilotes.

Les forfaits restent très abordables, si l'on prend en considération que la formation se fait par des instructeurs qualifiés, dont la plupart sont des pilotes de l'U.S. Air Force à la retraite, et que l'aéroport de Los Santos pratique des taxes d'atterrissage relativement exorbitantes.

Tout est bien plus beau, vu d'en haut !

Jeudi 25/01/07 :

Belle prise pour le LSPD. Alors qu'il chargeait une partie de la cargaison d'un cargo colombien fraîchement arrivé au port de Los Santos, John Chen laissa échapper une caisse en bois qui s'écrasa au sol, y laissant échapper deux Sig Sauer modèle P229. Ce dernier alerta les douanes qui firent venir le LSPD pour procéder à une fouille complète de la cargaison. C'est donc pas moins de 7 caisses de pistolets identiques à celui "trouvé" par Chen qui furent découverts, mais aussi une demi-douzaine de caisses contenant des fusils d'assaut de type AK47 et cinq autres remplies de grenades.

La police de Los Santos se félicite aujourd'hui de cette belle prise, permettant ainsi d'éviter de voir circuler de nombreuses armes de contrebande dans les rues de la cité des Saints.

Le LSPD sur les lieux de la découverte.

Vendredi 26/01/07 :

C'est une publicité qui est à l'origine d'une bataille acharnée entre les deux leaders en matière de taxis à Los Santos, la San Andreas Taxi Co et la Yellow Cab, présente sur tout le territoire Américain. Cette dernière fait publier depuis deux semaines une publicité sur laquelle nous pouvons lire "La Yellow Cab vous transporte n'importe où, et bien plus vite que la SA Taxi Co !".

La publicité à l'origine des querelles.

Le PDG de la compagnie visée n'a pas réagi par une contre-publicité critiquant la Yellow, mais en agissant d'une façon peu ordinaire. En effet, Jason McFly, chauffeur de taxi à la Yellow gara sa Ford sur le quai de Santa Maria pour sa pause déjeuner, lorsque, en revenant chercher son véhicule, il découvrit ce dernier à 3 mètres du sol, suspendu aux pales d'un Forklift, en équilibre au dessus de l'océan. Bien évidemment, les clefs du Forklift restèrent introuvable et il fallu de nombreuses heures et beaucoup de précautions à la grue du FDLS pour reposer le taxi sur le terre ferme.

"En revenant chercher son véhicule, il découvrit ce dernier à 3 mètres du sol, suspendu aux pales d'un Forklift"

L'affaire aurait pu s'arrêter là, mais au lieu de réagir en adulte intelligent, la Yellow Cab. contre-attaqua. En effet, quelle ne fut pas la surprise de Michael Sanders, chauffeur à la SA Taxi Co. de retrouver sa Chevrolet Caprice en train de se faire embarquer par la fourrière de Los Santos, alors que le véhicule stationnait pour un court instant devant chez Cluckin' Bell tandis que son propriétaire allait se chercher un Bucket d'ailes de poulet.
Le LSPD informa la SA Taxi Co qu'un appel anonyme avait signalé aux forces de l'ordre qu'un taxi "louche" stationnait depuis les premières heures du matin devant le restaurant.

Un client de plus pour la fourrière de Los Santos.

Un rendez-vous a été organisé entre les PDG des deux entreprises dans le but d'une réconciliation, mais cette entrevue portera-t-elle ses fruits ?

A Vendre - Chevrolet Caprice Classic 1991. 128 500 kms, très bon état général. Prévoir vidanges. 3200$. 555-2147

Magnifique Chevrolet Caprice 1973, peinture d'origine, toit vinyl comme neuf. Coutt & Schutz (555)-949-4300

Pontiac Bonneville 1966, peu kilometrée. Etat d'origine exceptionnel, 1 proprio. Prix à discuter. Coutt & Schutz (555)-949-4300

Chevrolet Silverado 30 Heavy Duty. 175 000 kms, bon état général. Muffler HS. 3500$. Coutt & Schutz (555)-949-4300

Chevrolet Stepvan 1988. Parfait pour transporter de gros volumes. Très bon état général, zéro frais à prévoir. Coutt & Schutz (555)-949-4300

AV Chevrolet Caprice 1989. Noire, équipée Lowrider. Idéale pour ne pas passer inaperçu. Donne 4 jantes d'origine avec.
Contact : Mike 555-0021