/ Los Santos

Sonny prépare la sortie de la PS3

La sortie de la future console de jeux PS3 (Polystation3) se précise de plus en plus. Sonny vient en effet de dévoiler les grandes lignes de ce qui sera prêt dès le lancement. À savoir : un service en ligne, accessible directement depuis la console branchée sur un modem, et 21 jeux. Le service en ligne s'appellera le PolyStation Network. On pourra y jouer contre d'autres joueurs, discuter, télécharger des bonus pour les jeux, voir de la musique ou des vidéos en flux continu. On pourra gérer une liste d'amis, vérifier leur présence et disponibilité, et voir à quel jeu ils souhaitent jouer. L'accès au service sera totalement gratuit pour jouer et chatter, mais le téléchargement de bonus sera payant. On pourra aussi acheter de nouveaux jeux sur le Sonny PolyStation Store, pour la modique somme de $15 par jeu. Cet accès gratuit avec payement au téléchargement est une riposte pour attirer les joueurs déjà séduits par le service concurrent de Microzoft, XBoxe Live, lequel est facturé par un abonnement annuel. C'est une version spéciale du navigateur Opera qui sera incluse dans la PS3 et qui permettra de surfer sur le PolyStation Network.

Sonny a également présenté les 21 jeux qui seront prêts pour la sortie de la console - le 30 janvier à Liberty City, le 05 février à Los Santos, San Fierro et Las Venturas et le 15 février 2007 pour Vice City. On y trouve 3 jeux édités par Sonny, et 18 venant d'éditeurs tiers, dont des noms qui résonnent agréablement aux oreilles du joueur sur PC, comme Nomurah, Police Adventures IV, Space Combat III, Monkey Donkey ou encore Johny The Cowboy.
Enfin, la PS3 sera aussi la compagne des développeurs et bidouilleurs, puisqu'elle aura sa propre distribution Linuxe, avec le soutien officiel de Sonny.

Enfin, pour le prix, comptez pour $599,00. La PolyStation3 sera disponible chez tous les magasins d'électronique.

D'ailleurs, certains ce sont débrouillés pour obtenir leur PS3 avant tout le monde. En voici un qui a obtenu sa console sans quitter Los Santos. Il donne ses premières impressions aux Liberty Tree.

Tanguy, 26 ans, travaille dans l'univers de la téléphonie mobile. C'est un grand joueur, plus particulièrement accro au "retrogaming", la culture des vieux jeux vidéos. Comme beaucoup, il a eu envie d'avoir un aperçu de la PolyStation 3. Mieux, il a réussi à s'en procurer une.

Sa console est arrivée par la poste depuis Hong-Kong, dans un paquet en contenant six, dissimulées dans un grand carton rempli de vieilles revues techno "afin que le fournisseur ne paye pas les taxes", explique Tanguy au L-T. "Les business-men de Hong-Kong ont envoyé des Chinois à Tokyo dans le quartier d'Akihabarapour faire la queue et acheter les consoles, afin de servir ensuite à l'export", ajoute-t-il. "Celle que j'ai reçue en fait partie". D'après lui, elle est extrêmement lourde.

Il raconte donc l'aventure de cet énorme colis Kronopost de 35 kilos parti de Hong Kong et trimballé dans San Andreas sur son vélo, puis le déballage de la boîte enveloppée dans un sac poubelle noir, qui dévoile enfin la fameuse console.

Premier constat : "Elle est lourde, sept kilos. L_a tenir sur ses genoux fait mal". Elle est aussi salissante : "elle brille et on y met des traces de doigts instantanément". Voilà pour la découverte de l'objet en lui-même, qui précède une grosse déception : les jeux.

"Elle n'est sortie qu'avec cinq titres." Deux autres jeux sont très mal finis, un autre est un jeu de golf. Il n'y a que le "Nomurah" Resistance qui soit convaincant, si on aime le genre. Il est même déjà traduit en français.

Au final, on attend juste que quelques uns s'amusent avec la PS3 pour qu'elle dévoile son potentiel et devienne amusante pour tout le monde, souligne Tanguy. Finalement, attendre quelques mois aura du bon : la console et ses jeux auront peut-être eu le temps de mûrir.

Le jeune "Player", Tanguy