/ Los Santos

Scandale à Los Santos

Le nouveau scandale à Los Santos n'est pas dû aux relations extra-conjugales de l'un de nos politicien ou au destin obscur de l'argent des caisses de la ville. Non, c'est une campagne de publicité qui fait aujourd'hui beaucoup parler. Enquête...

La rumeur fait tellement de bruit que vous l'avez probablement entendue : une nouvelle campagne de publicité est apparue en ville pour traumatiser notre belle jeunesse. La publicité en question est d'une composition assez simple: sur un fond bleu, un petit canard rose nous regarde d'un œil malicieux. Il est accompagné d'un simple slogan "My Duckie : a unique toy designed for adult pleasures" (comprenez "My Duckie: Un jouet unique conçu pour des plaisirs d'adultes.") En effet, le canard en question est en réalité un vibromasseur déguisé en un joli petit canard rose à l'air sympathique.

La diffusion de cette campagne de publicité a immédiatement provoqué un mouvement de protestation parmi les différentes associations de protection de la jeunesse et la femme de notre gouverneur, Mme Hilary Campbell, a assuré qu'une plainte serait déposée "contre les auteurs de cette mauvaise plaisanterie".

Cette campagne de publicité étant le principal sujet de conversation présent sur toutes les lèvres dans la ville, le Liberty-Tree ne pouvait pas se passer de réaliser sa propre enquête.

Notre petite enquête a donc commencé dans la boutique qui est à l'origine de la campagne de publicité, il s'agit d'un Sex Shop situé à Las Venturas. Le propriétaire du magasin nous a accueilli dans l'arrière de sa boutique où nous avons pu l'interviewer :

Liberty Tree : Bonjour monsieur Goldass, vous êtes donc le propriétaire de ce Sex Shop, j'aimerais que vous nous parliez de cette campagne de publicité.

Mr Goldass : Bonjour, tout d'abord je tiens à vous remercier de me laisser m'exprimer à ce sujet, tout le monde en ville parle beaucoup, mais personne ne m'a encore demandé mon avis... Alors voila, notre boutique avait besoin d'un petit "coup de pouce" alors nous avons décidé de mettre sur pied une campagne de publicité. Nous avons d'abord pensé mettre en avant l'un de nos produits le plus vendu, le "tronçogode", mais après réflexion, nous nous sommes dit qu'il valait mieux promouvoir notre boutique à travers un article moins provocateur. Nous avons donc sélectionné le myDuckie, qui semblait tout à fait approprié et qui ne nous a pas semblé être en mesure de choquer les enfants de la ville...

Liberty Tree : Vous prétendez donc que nos enfants sont idiots?

Mr Goldass : Non, absolument pas, je pense simplement que le côté "innocent" du myDuckie fait qu'il ne peut pas éveiller les soupçons chez les jeunes enfants dont l'esprit n'est pas encore "corrompu".

Liberty Tree : Et, en montrant ainsi un vibromasseur dans les rues de la ville, vous espèriez que personne ne s'inquiète de la situation?

Mr Goldass : En fait, nous ne nous attendions pas à un tel scandale, mais cela a son coté positif puisque les ventes n'ont jamais été aussi bonnes! Nous avons ainsi pu écouler plusieurs milliers de myDuckie depuis le début de cette affaire alors qu'en règle générale il est difficile d'en écouler plus de cinquante par semaine...

A la lecture de cette interview, il est évident que la seule préoccupation de Mr Goldass se trouve dans les bénéfices colossaux engendrés par la vente de ces milliers de petits canards en plastiques. Selon les dires du propriétaire, la vente de tronçogode aurait elle aussi augmenté de manière significative.

Le tronçogode, meilleure vente de Mr Goldass avant la diffusion de sa campagne de publicité.

Quoiqu'il en soit, les nombreuses plaintes déposées a l'encontre du magasin vont porter leurs fruits, et on peut affirmer qu'une amende de plusieurs millions de dollars aura l'effet d'une douche froide sur monsieur Goldass. On peut donc espérer voir ces publicités disparaître avant la fin du mois. Mme Hilary Campbell a souligné dans une interview accordée à VCN qu'elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que les coupables subissent la peine capitale. Les esprits bien pensants de notre pays seront d'accord avec elle, il n'est en effet pas tolérable de savoir que de tels individus peuvent se promener librement dans notre pays.