/ Los Santos

Les résultats du LSPD en forte hausse

La police de Los Santos est aujourd'hui respectée pour ses performances jamais égalées dans le passé. La seule chose qu'on pourrait lui reprocher est son faible taux d'arrestation puisque celui-ci n'est que de 20 %. Toutefois, ce faible pourcentage d'arrestations s'expliquerait par le fait que la majorité des délinquants sont abattus par les forces de l'ordre avant qu'elles n'aient pu procéder à une arrestation.

La situation était très différente dans le passé. Dans les années 90, beaucoup surnommaient ainsi le LSPD « la pire police du monde ». Les agents était souvent en état d'ébriété lors de leur service. Les balles perdues étaient monnaie courante et faisait autant de morts que les meurtres.

Afin de découvrir comment un tel changement a été rendu possible, nous avons interrogé un ancien du LSPD.

Liberty Tree : Bonjour M. Simms.

Agent Simms (visiblement ivre) : Bonjour. C'est bien ici pour cette histoire d'entretien, ça va me rapporter combien ?

LT : La question n'est pas là , vous êtes là pour nous parler de la police qui était autrefois appelée la pire du monde ? Racontez-nous.

Agent Simms : Je me souviens qu'à l'époque on aimait bien prendre un petit verre ou deux avant le service, on savait bien que c'était dangereux mais ça nous empêchait pas de continuer quand même (rires).

LT : Beaucoup de personnes ont été victimes de balles perdues de la police au début des années 90, cela a-t-il un lien avec l'alcool ?

Agent Sims : C'est n'importe quoi, ça fait presque 40 ans que je suis dans ce métier, on a toujours vu ce genre de trucs, juste qu'en ce moment les gens essayent d'éviter de voir la vérité comme elle se doit.

LT : Comment expliquez-vous que cette police autrefois détestée par tous est devenue en quelque temps l'une des plus prestigieuses polices au monde ?

Agent Simms : Tout ça à cause de leur saleté d'alimentation, ces types sont dopés et ça ce voit !

LT : Vous êtes conscient de vos propos ? Vous êtes en train de nous parler de quelque chose qui pourrait être illégal, vous pouvez nous en dire plus ?

Agent Simms : C'est simple, leur drogue c'est le poulet, ils en raffolent… Le POULET ! (il imite une poule) Côôôôt côt côt côt !

LT : Attendez je pense qu'on s'égare quel est le rapport avec la performance actuelle du service ?

Agent Simms : C'est simple ils ont juste changé de régime alimentaire. FINI LES DONUTS ! LES HOT DOTS ET LES PATRIOTS SUR LE CAPOT DE LA BAGNOLE ! TERMINÉ ! CIRCULEZ Y'A RIEN À VOIR ! À mon époque au moins on savait s'amuser, c'est vrai qu'à force de bouffer toute cette merde on dev'nait aveugles quelques jours. Même que John, il a pas frimé longtemps, il en est mort (il rit de bon cœur).

LT : Donc ils ne se dopent pas réellement ?

Agent Simms : Ah ça je sais pas mais, si c'est ça la clé de la réussite, je comprends pourquoi ça marchait pas pour nous, de toute façon on vit dans un monde de merde ! Etttt sinon, où qu'il est, le pognon ? Celui que vous m'aviez promis !

LT : Merci beaucoup M. Simms...

Comme quoi à force de persévérer à être mauvais on peut finir par être bon. Ça marche avec tout, même avec les journalistes du Liberty Tree.