/ Los Santos

Le Liberty Tree ciblé par le tireur fou parisien

Alors que les forces de police françaises ont fini par retrouver le forcené qui a ouvert le feu à plusieurs reprises en visant des rédactions parisiennes en début de semaine, le Liberty Tree révèle avoir lui aussi été victime mardi du fameux tireur.

En effet, ce dernier semble avoir quitté la France pour venir s'attaquer à Los Santos aux bureaux de l'un des plus prestigieux journaux du monde. Il est alors tout naturel qu'il ait choisi le Liberty Tree comme première cible sur le sol américain.

C'est donc mardi matin, alors que les locaux du journal sont quasiment vides, que l'individu qui a terrorisé la capitale française est aperçu aux abords de l'immeuble qui abrite notre rédaction par une caméra de sécurité. Le temps d'envoyer un agent vérifier, l'homme a disparu et la police ne le retrouvera pas lors de sa fouille minutieuse du quartier.

Sur l'image de la vidéosurveillance, on voit clairement l'individu qui regarde deux passants alors qu'il s'enfuit dans une ruelle.

L'agent Hans Callihan, chargé de la surveillance de la tour, nous explique :

Dr Emixam m'avait prévenu qu'en tant que journal honnête on risquait d'être visité par l'individu. Au départ, je ne l'ai pas pris au sérieux parce que quand même, qui ferait douze mille kilomètres pour venir tirer son coup ? Mais il faut croire qu'il avait raison, on a bien eu la visite du tireur.

Ce que la sécurité ignore alors, c'est que l'homme rôde encore dans les environs à la recherche d'une cible. Quelques minutes plus tard, des témoins rapportent un coup de feu dans une ruelle voisine. La police découvre alors Passe-Partout, journaliste au Liberty Tree, blessé à la jambe par un tir de fusil.

Passe-Partout : J'étais tranquillement en train de… Euh… Enfin j'étais dans la rue où NelsoN m'avait dit… Enfin, j'y suis allé dans cette ruelle quoi et puis il m'a tiré dans la jambe… Euh… Oui il m'a tiré dans la jambe, le tireur fou hein, pas Nels' !

L'hôpital où nous avons pu rendre visite à notre confrère blessé.

La police a donc bouclé le quartier par sécurité pour le restant de la journée mais a malheureusement été dans l'incapacité de retrouver le tireur, comme nous le confirme le sergent Ken Sylvester :

Suite au signalement qu'on a reçu on a préféré boucler le quartier par sécurité, même si ça nous a bien fait rigoler, on a pas du tout pris la menace au sérieux. M'enfin, on a fait notre boulot, y'avait rien.

Le Liberty Tree se retrouve donc avec un blessé dans ses rangs, un valeureux héros qui aurait pu mourir pour son métier.

C'est en cette fin de semaine, après que le forcené ait été arrêté à Paris, que la police nous a confirmé que nous pouvions parler de l'affaire sans perturber son enquête.

Oui euh… Comment dire ? Ça vous parait pas bizarre qu'il soit retourné à Paris ? M'enfin parlez-en si ça vous chante…

Tout est bien qui finit bien donc malgré la question que pose la police, pourquoi le forcené a-t-il parcouru tous ces kilomètres juste pour mettre une balle dans la jambe de Passe-Partout ? Le Liberty Tree va-t-il réaliser un tirage exceptionnel à l'occasion de cet événement ? Tant de questions qui n'auront probablement pas de réponse de si tôt.