/ Los Santos

Les Epsiloniens accusés d'escroquerie et d'abus de confiance

"Êtes-vous prêts à atteindre l'Illumination ?"

Depuis quelques années, on constate qu’il y a de plus en plus de gens vêtus d’une sorte d’uniforme bleu déambulant dans les rues de Los Santos et de ses environs. Mais qui sont ces gens exactement ? Certaines personnes prétendent que ce sont des malades mentaux, d’autres que ces gens leur ont proposé de rejoindre leur « groupe fermé » en l’échange de généreux dons…

Afin d’en savoir un peu plus, le Liberty Tree a pris l’initiative d’envoyer un de ses reporters incognito sur le terrain, rencontrer ces gens et se laisser manipuler volontairement. Sachant que ces gens essaient de repérer des « proies faciles », c’est-à-dire des personnes traversant une phase plus ou moins dépressive par exemple, nous avons envoyé un collègue sortant d’un divorce douloureux.

Peut-être l’avez-vous remarqué, mais ces personnes ont bien souvent un représentant pour promouvoir leur groupe qui traîne du côté des magasins de luxe de Rockford Hills. Evidemment, c’est sûr qu’ils ne vont pas aller chercher des proies faciles dans les ghettos, ils vont là où il y a de l’argent. Dès le début, nous sommes quasiment certains qu’il y a escroquerie, il faut juste le prouver. Ce que nous voulons déterminer, c’est surtout si leurs prétendues croyances peuvent se révéler justes…

Ainsi, notre reporter est allé à la rencontre d’une de ces personnes, près de ces magasins. Ce représentant lui a rapidement fait comprendre qu’il allait devoir envoyer régulièrement des dons de plus en plus généreux pour avancer dans sa « quête de la Vérité ». Le problème, c’est que plus le temps passe, plus les dons se multiplient, et moins vous en savez. Et pourtant, tous ces gens en bleu semblent réellement croire à ce qu’ils racontent ! Comment ont-ils pu se laisser influencer de la sorte ?

Pour avancer dans notre quête, on nous a donc demandé de faire des petites choses, toutes plus ridicules les unes que les autres, comme porter leur uniforme pendant plusieurs mois par exemple. Et il a surtout fallu comme par hasard offrir des voitures de luxes ou livrer un avion aux autres membres… Donc, cela suppose qu’en faisant croire aux gens qu’ils vont atteindre l’Illumination, la Vérité absolue, qu’ils sauront tout sur tout, sans rien savoir, comme ils disent, ils vont en fait les manipuler à leur guise.

Marnie Allen, membre de la communauté Epsilonienne.

Si vous avez envie de rentrer dans cette étrange communauté, c’est certainement cette femme qui s’occupera de votre initiation… Mais assurez-vous aussi d’avoir pleinement conscience de vos actes et un porte-monnaie bien rempli !

Notons que Marnie Allen, avant de porter cet uniforme bleu, était bien connue des services de police pour trafic de stupéfiants et proxénétisme.

Kifflom !

Personne ne doit vraiment savoir ce que ça veut dire : c’est le mot qu’ils utilisent pour répondre à tout et n’importe quoi, ou même pour se saluer simplement. Évitez d’essayer de leur serrer la main, c’est antihygiénique !

Non loin de leur somptueuse résidence de Rockford Hills, nous avons rencontré deux jeunes personnes qui nous ont confié prendre le bus devant le bâtiment tous les soirs.

Je suis vendeuse à la bijouterie Vangelico et je suis obligée de prendre ce bus pour rentrer chez moi tous les soirs, et je dois bien avouer que j’ai vraiment peur, surtout quand certains d’entre eux sortent en marmonnant des phrases incompréhensibles…

Et un collègue de cette jeune dame ajoute :

Un soir l’un d’eux m’a ouvertement abordé pour essayer de me recruter. Depuis, avec tout ce qu’on voit en ce moment, j’avoue que je me méfie beaucoup et je préfère garder un revolver sur moi, au cas où…

Bien entendu, le port d’arme est légal ici, mais ne trouvez-vous pas ça un peu fort que des passants soient obligés d’en porter pour se sentir protégés ? À ce rythme, c’est à croire que nous allons vers un monde où les gens vont se faire justice eux-mêmes.

Un membre du groupe en plein action.

Notre collègue infiltré nous a rapporté qu’entre autres missions grotesques, l’une d’elles consisterait à rechercher une source d’origine (plus ou moins) divine ou extraterrestre à l’aide de cet appareil bizarroïde (voir photo).

C’est assez inquiétant quand on sait que ces appareils ont été interdits par le gouvernement fédéral depuis plus de trente ans, parce qu’ils étaient fabriqués à base de résidus radioactifs dangereux pour la santé humaine. Le problème, c’est qu’aucun scientifique n’a su dire exactement à quoi ils servaient. Et il ne faut pas vraiment compter sur les Epsiloniens pour le révéler, s’ils le savent eux-mêmes…

Enfin, ces accusations sont-elles suffisantes pour qualifier ce groupe de sectaire ? Telle est la véritable question. Cependant, notons que les Epsiloniens ne sont pas les seuls à faire du racolage en ville. Hier après-midi, devant l’hôtel de ville de Los Santos, se trouvait une jeune dame promouvant le groupe « les enfants de la montagne », en criant haut et fort : « Nous ne sommes pas une secte, contrairement au groupe Epsilon ! ».

Il est encore bien sûr trop tôt pour savoir exactement qui sont ces gens, mais des suppositions amènent à penser qu’il s’agirait du groupe des Altruistes, vivant dans un camp retranché dans la montagne à l’ouest de Sandy Shores. Une rumeur court en ce moment même sur ces gens, prétendant qu’ils mangeraient leurs congénères…

Jane, une représentante du groupe des "enfants de la montagne".