/ Los Santos

Les producteurs de vin pétillant espèrent beaucoup de Noël

Depuis de nombreuses années, des producteurs de vin exploitent leurs vignobles de la région de Los Santos et Blaine County de père en fils. Nombreux sont les touristes qui ne manquent pas de photographier les immenses miles de vignes avant de repartir. Mais il se pourrait bien que ces majestueuses vignes soient prochainement en voie de disparaître…

En effet, la viticulture semble elle aussi en proie à la crise économique : si le pouvoir d’achat des ménages a diminué, il va de soi qu’ils ne pourront plus s’offrir le luxe d’acheter ces vins, dorénavant réservés à une clientèle aisée. Cette année, les producteurs espèrent donc vendre plus pendant les fêtes de fin d’année. Mais n’est-ce pas un peu malsain de profiter d’une période de bonheur des gens pour les inciter à consommer plus ?

Nous sommes allés à la rencontre d’un des plus importants et anciens producteurs de la région.

Peut-être le connaissez-vous déjà : il possède une demeure immense surplombant ses vignes où il accueille ses clients afin de déguster son vin.

Garrett Edwards, le propriétaire de ce vignoble, nous a confié que depuis plus de cinquante ans qu’il en est à la tête (à la suite de ses ancêtres), c’est la première fois qu’il connaît une période de crise.

Les gens ne veulent plus dépenser un centime ! Ou pour certains ils ne peuvent même plus du tout d’ailleurs. Mais moi, les vignes c’est aussi mon gagne-pain. Pour m’en sortir en ce moment, j’ai été obligé d’ouvrir un gîte sur mon domaine… Mais tous les producteurs ne peuvent pas se permettre ce genre d’activité annexe, il faut bien en avoir conscience.

M. Edwards nous a également rapporté à quel point la fabrication du vin est un travail important qui demande beaucoup de main d’œuvre. Et pour payer les employés tout en réussissant à garder une marge qui lui permet de vivre, il est bien obligé d’attirer les gens comme il peut. Mais les gens boiront-ils pendant les fêtes, non seulement à cause de la crise, mais aussi à cause de toutes ces publicités anti-alcool diffusées par le gouvernement fédéral ?

La terrasse où les clients peuvent déguster le vin de M. Edwards.

Deux clients nous ont témoigné leur avis de l’endroit :

Je viens ici avec ma fiancée pour me détendre. C’est assez sympathique, et ça nous fait oublier le stress de la ville. Bien sûr, les prix sont un peu chers pour nous en ce moment, mais nous préférons nous priver sur d’autres choses, comme la nourriture quotidienne, plutôt que sur nos loisirs.

Ainsi, les privations se font de plus en plus nombreuses à Los Santos. On se croirait presque dans un contexte d’après-guerre… Quand cette crise va-t-elle cesser ? Telle est la question que se pose beaucoup de gens.

Pour finir, nous avons également interrogé un ouvrier des vignes afin de connaître sa vision à lui-aussi.

Pour ma part, je suis simplement content d’avoir du travail en ce moment. Ben oui, un boulot payé plus que le salaire minimum, sans qualification professionnelle, ça court pas les rues d’ordinaire alors imaginez aujourd’hui. Même si le patron dit qu’il a du mal, je suis certain qu’il ne coulera pas de si tôt. Et puis, franchement, qui ne boit pas de ce vin ? Tous mes collègues sont les premiers à en acheter, et encore plus pour les fêtes.

Espérons donc que ces paroles soient vraies. Ce serait horrible qu’un patrimoine comme celui-ci disparaisse pour une sordide histoire d’argent. Surtout que le vignoble est une des principales richesses naturelles de la région depuis plus de trente ans déjà.