/ Los Santos

Un journaliste retrouvé horriblement mutilé

Ce matin, le corps sans vie d'un journaliste a été retrouvé horriblement mutilé dans une ruelle de Los Santos. Manque de chance, il s'agissait d'un journaliste du Liberty Tree...

Il est six heures ce matin, lorsque Dave Bradley, comme à son habitude, promène son chien près de Mirror Park. lorsqu'il se promène dans une ruelle, son chien s'agite sans raison, et se dirige vers le fond de la ruelle. Il découvre alors des restes d'un corps, atrocement découpé et mutilé. Pratiquement méconnaissable.

L'entrée de la ruelle dans laquelle a été retrouvé le corps.

Après de longues heures d'autopsie, le médecin légiste parvient à mettre un nom sur le cadavre. Au même moment, le téléphone sonne au Liberty Tree ; Le cadavre est celui de LibertyG100, jeune journaliste arrivé récemment parmi nous. J'ai recueilli quelques impressions de la part de mes collègues :

DrEmixam : LibertyG100... Ah c'est dommage, il avait... Il était... Il était là quoi. Enfin pas les derniers temps... Arrêt maladie je crois, quelque chose dans le genre.

Nevrotik : Ouais, je suis arrivé en même temps que lui, donc on se connaît un peu, on a partagé le même open-space... Pas un gros bosseur, à vrai dire. Je me demande ce qui lui est arrivé.

Kiki : Encore un journaliste en moins... Bientôt il n'y aura plus personne...

NelsoN : Liberty qui ???

Le lieu où le cadavre a été retrouvé.

La police se saisit rapidement de l'enquête, et très vite, elle se retrouve dans le flou le plus totale. En effet, il n'y a pas vraiment de mobile apparent. Qui pouvait bien en vouloir à ce jeune journaliste ? Devant l'incompétence de la police de Los Santos, le Liberty Tree a décidé de mener sa petite enquête.

Le siège du Liberty Tree.

Et c'est une découverte assez surprenante qui a été faite. En effet, LibertyG100, en manque d'argent - car selon lui pas assez bien payé au Liberty Tree - avait confié le peu d'argent qu'il avait à un certain Bertrand Damoff, un génie du placement financier, qui possède une technique imparable pour se faire des millions en peu de temps.

Ne voyant pas son argent revenir comme promis, LibertyG100 aurait décidé de se rendre à la ville de l'homme d'affaires, sur les hauteurs de Chumash, afin d'obtenir des explications. C'est ainsi que le Liberty Tree a reçu un fax disant que LibertyG100 avait obtenu un certificat d'arrêt de travail de six jours. Puis, plus aucune nouvelle.

La villa de Bertrand Damoff à Chumash.

Jusqu'à ce matin, et la découverte de son corps dans une ruelle. Chose étonnante toute fois : Un préservatif usagé a été retrouvé sur l'orifice anal du cadavre. Après de multiples analyses, la police en a conclu que le journaliste avait été violé, mais elle reste incapable de dire s'il s'agit d'un viol pré-mortem où post-mortem. Affaire à suivre...