/ Los Santos

Panique sur le réseau autoroutier

Un détraqué réussit à semer la panique sur l'ensemble du réseau autoroutier de l'état depuis plusieurs semaines, et ce malgré la multiplication des actions entreprises par les forces de l'ordre ces derniers jours pour tenter de l'appréhender et ainsi restaurer le calme et la sérénité qui régnaient depuis si longtemps sur les autoroutes des comtés de Blaine et de Los Santos.

L'homme, se faisant passer pour un officier de police, est accusé d'avoir commis une dizaine de meurtres au cours des trois dernières semaines ainsi que d'avoir participé activement à l'évasion d'un détenu du pénitencier de Bolingbroke le 26 février dernier. L'individu serait d'ailleurs surnommé le « San Andreas Highway Psychopath » (psychopathe des autoroutes) par les habitants du comté de Blaine, en raison de l'uniforme de la police des autoroutes de l'état (San Andreas Highway Patrol) qu'il porte en permanence et du fait que tous ses crimes aient jusqu'à présent été commis à proximité du réseau autoroutier.

Mais ce qui irrite le plus les autorités, c'est sa manie de poster des photos prises depuis son smartphone sur lesquelles il s'exhibe fièrement devant les lieux de ses crimes, où gisent le plus souvent les cadavres de ses victimes, et parfois même aux côtés de représentants de la loi, ce qui a le don d'agacer fortement le nouveau chef de la SAHP, Dick Hunter :

Si ce salopard croit qu'il va pouvoir continuer à faire le mariole en portant un de nos uniformes et en nous manquant ainsi de respect, il peut d'ores et déjà se foutre son flingue dans l'oignon, c'est moi qui vous le dis !

Sur ces quelques photos postées par l'individu, on le voit notamment posant devant l'entrée principale du pénitencier de Bolingbroke quelques instants avant l'évasion de la semaine dernière.

D'après les nombreuses photos postées depuis son compte Lifeinvader, qui compte désormais plus de 10 000 stalkers, l'homme serait en possession d'un SUV Declasse Granger ayant appartenu au FIB et d'une moto de la SAHP, ce qui lui aurait permis de n'être jamais inquiété par qui que ce soit.

Ni le FIB, ni la SAHP n'ont souhaité s'exprimer quant aux vols de véhicules officiels dont ils ont fait l'objet, mais démentent toute accusation de corruption de leurs agents dans cette affaire, indiquant par ailleurs que :

les principaux réseaux de corruption ont été démantelés ces derniers jours et qu'il faudra sans doute attendre plusieurs semaines avant que de nouveaux ne voient le jour.

Bien que les autorités soient à pied d'œuvre pour essayer de repérer l'individu et ainsi l'empêcher de commettre d'autres crimes, il ne se passe pas un seul jour sans qu'un voire plusieurs cadavres ne soient retrouvés sur le bord de la chaussée, parfois même partiellement dénudés. À tel point que certains usagers ont décidé d'emprunter d'autres itinéraires, souvent plus longs, dans l'espoir de lui échapper.

Ce couple de touristes, dont les corps n'ont toujours pas été identifiés, ont commis une erreur qui leur aura coûté la vie. Ils n'auront sans doute jamais eu le temps d'apprécier le magnifique paysage désertique qui s'offrait à leurs yeux.

Il semblerait malgré tout que l'individu soit sujet à des sautes d'humeur fréquentes qui auraient notamment permis à certaines de ses victimes de s'en sortir sans trop d'égratignures. Ted E. Baer, un jeune homme de 23 ans, a de ce fait réussi l'inexplicable : réchapper à une agression avec seulement quelques côtes brisées et une fracture du poignet droit après que celui-ci a pu filmé l'individu avec son smartphone. Une vidéo de quelques secondes à peine a pu être extraite de la carte mémoire de l'appareil, alors très endommagé suite à l'agression.

La vidéo a déjà été visionnée plusieurs dizaines de milliers de fois depuis sa mise en ligne il y a seulement quelques jours.

Aucun des charla... psychiatres à qui nous avons parlé n'est en mesure d'expliquer pourquoi ce gosse est encore vivant à l'heure actuelle. Sans doute n'était-il pas assez "mûr".

Nous précise Sue Yu, procureur du comté de Blaine.

Personne à l'heure actuelle n'a pourtant été en mesure d'identifier le complice du psychopathe, et aucune des deux voitures volées n'a pu être retrouvée. La récente augmentation des exportations de véhicules nous laisse cependant penser qu'elles ont déjà quitté le continent pour une destination tout aussi exotique.

Devant l'incontestable violence faisant rage sur les autoroutes de l'état, nous ne pouvons que vous encourager à ne les emprunter sous aucun prétexte, sauf bien sûr si vous tenez absolument à terminer votre misérable vie fixé à un panneau de signalisation, totalement desséché par le soleil cuisant du désert et nu comme le ver pouvant être aperçu sortant de l'une de vos deux cavités orbitaires.

Notre équipe vous tiendra bien évidemment informé de toute information pouvant être divulguée au fur et à mesure que l'enquête menée par les autorités - s'étant jusqu'ici révélées incompétentes - progresse, et nous engageons par ailleurs à relayer les éventuelles consignes émises par ces dernières.