/ Los Santos

Un forcené détourne un bus et brûle une voiture de police pour fêter l'indépendance

Les décombres ont été retrouvés lundi matin, à la suite de ce week-end festif particulièrement arrosé, et le forcené a publié plusieurs clichés surprenants sur LifeInvader.

Tous les citoyens américains (ou presque) ont fêté vendredi dernier leur indépendance historique. Les festivités n’ont pas pu échapper à Los Santos : entre les feux d’artifices le soir et les attractions de Del Perro Pier, il y a avait bien fort à faire et à voir, et ce tout le week-end. Seulement, malgré l’énorme mobilisation des forces de police, il y a eu certains débordements pour le moins étranges, si bien qu’à l’heure actuelle les forces de l’ordre ne parviennent toujours pas à décider s’il s’agit d’actes de simple folie ou bien d’une manifestation anti politique.

Un bus retrouvé brûlé sous le panneau Vinewood.

Il ne restait plus qu’un tas de ferraille calcinée du bus de la compagnie Los Santos Transit qui va habituellement vers Downtown. Certains témoins anonymes ont déclaré à la police que le bus avait été détourné par un homme d’une quarantaine d’années alors qu’il circulait sur Vinewood Boulevard. L’homme aurait alors conduit jusqu’au panneau Vinewood dans les collines pour le brûler, à l’aide d’un bidon d’essence, selon les enquêteurs. Seulement, ce qui demeure étrange dans cette affaire, c’est le mobile. S’il s’agit bien d’un acte réfléchi, pour s’opposer à la société de consommation (et du cinéma en l’occurrence), voire plus largement de la politique actuelle de ce pays, ce serait gravissime.

Les restes du bus.

Une voiture de police, détournée et brûlée.

Le même jour et toujours dans le secteur Vinewood, une voiture de police stationnée devant le poste principal du quartier a été volée sous les yeux des agents qui buvaient leur café et fumaient leur cigarette quotidienne, par le même type d’individu. Si l’enquête conclut qu’il s’agit du même, nous aurons alors la certitude que ce n’est pas juste un hasard. Et comme pour pousser le vice de ses gestes, l’homme a publié (à l’aide d’un compte anonyme bien entendu) sur LifeInvader plusieurs photos de la voiture.

Des policiers l’ont poursuivi sur l’autoroute jusqu’à la sortie de la ville en direction de Sandy Shores, où il a malheureusement réussi à leur échapper.

Ce n’est donc que plus tard dans la soirée que les clichés ont été découverts sur les réseaux sociaux. Apparemment l’homme aurait cette fois conduit la pauvre voiture de police jusque dans les monts San Chianski avant d’y mettre le feu de la même manière. Si l’on pouvait avoir un doute pour le bus, il apparaît clair que brûler une voiture de police est une nette opposition grave à la politique actuelle.

Les photos qui ont été postées sur LifeInvader.

Nous avons pu interroger l’agent Paul Edwards de la brigade de Vinewood qui était présent dans le commissariat au moment du vol du véhicule :

L'agent Paul Edwards

Si maintenant on nous vole une voiture sous notre nez, où va le monde… Je trouve ça scandaleux de profiter des festivités de la fête de l’indépendance pour revendiquer son opposition au système politique ou je ne sais quoi d’autre !

Et nous sommes bien d’accord Paul, mais c’est peut-être à tes collègues et à toi de mieux surveiller les citoyens pour ne pas que ça se reproduise au lieu d’allonger vos pauses cafés…