/ Los Santos

Fort Zancudo fait découvrir ses métiers au public

Hier, une vingtaine de militaires se sont rendus à l'aéroport de Los Santos pour faire découvrir leur quotidien.

Il est 3 heures du matin hier lorsque 2 avions de transport de troupes et une escouade d'avions de chasse se posent à l'aéroport international de Los Santos. Après avoir pris place à l'extrême nord de l'aéroport, les Titans déchargent leur cargaison de chars, camions et voitures, ainsi que des caisses d'armes, des tables ect...

A 6 heures du matin, tout est installé et un des gros porteur repart pour sa base: Fort Zancudo. Les avions sont les plus proches de la piste, deux tentes sont installées: une sert à l'embrigadement au recrutement de jeunes volontaires, tandis que l'autre accueille une exposition sur l'histoire de la base, de sa construction jusqu'au retour d'Afghanistan il y a quelques mois, et des guerres dans lesquelles ont été engagés les bataillons de Fort Zancudo, les soldats ont aussi monté un mini-parcours du combattant à proximité de la sortie (ne me demandez pas pourquoi près de la sortie). Et à 8 heures, les grilles s'ouvrent, les premiers visiteurs sont bien sûr: les vétérans de l'armée, qui racontent aux militaires actuels comment était la base en 1957 (alors qu'il y a des photos sous la tente à leur droite).Puis dans l'après midi, ce sont les familles, les petits enfants avec papi et mamie qui viennent voir les avions.

A 14 heures, des avions de voltige pilotés par des pilotes de chasse décollent pour effectuer un numéro aérien. Puis les P-996 Lazer décollent et passent en rase-motte au-dessus de nos têtes (à ce moment, les anciens règlent leurs appareils auditifs) puis effectuent des figures. Après nous avoir montré la puissance de leurs roquettes et de leur mitrailleuse sur un petit avion sans défense, les chasseurs atterrissent.

L'avion fusillé.

Puis le moment le plus attendu de la journée arrive: les nouveaux avions Besra et Miljet ainsi que l'hélicoptère Swift se posent sur le tarmac de l'aéroport international. Fort Zancudo les a reçu mardi. Après avoir été inaugurés avec des bouteilles de whisky, le public peut enfin les visiter.

Les nouveaux appareils se sont posés sous les applaudissements du public.

C'est alors que les gens qu'on ne veut surtout pas voir dans ce genre d'endroit arrivent: la délégation des officiels qui n'ont rien d'autre à faire que de venir voir des avions: Sue Murry et son cortège de collaborateurs, et le maire de Los Santos. Remarquant qu'ils ne sont pas trop acceptés par les buveurs de bière et les patriotes d'extrême-droite, ils repartent aussi vite qu'ils sont arrivés (je crois que les militaires n'ont pas trop accepté qu'elle veuille supprimer des emplois dans les armées et réduire les budgets). Plus tard dans la journée, une autre délégation fait son entrée (très acclamée cette fois): le général Lincoln, de la base de Fort Zancudo, et le général McFlone, commandant de la zone de défense Ouest. Ne visitant pas les avions (qu'ils voient tous les jours), ils se dirigent donc vers les visiteurs.

Vers 16h, après avoir serré des dizaines de mains au point d'avoir contracté une gastro-entérite ou une mycose, les généraux et quelques personnes se dirigent vers le pot d'amitié. Tandis que des anciens et quelques militaires se dirigent vers le bar le plus proche, des policiers et quelques soldats restent à proximité des avions pour éviter que l'accident de la LS Aeronautic Exibition ne se répète une nouvelle fois (d'autant que Fort Zancudo est connue pour se faire voler régulièrement des avions ou des hélicoptères par des psychopathes ou des gangs récemment arrivés à San Andreas).

Profitant de cette pause "goûter" des officiels, j'en profite pour demander au public son opinion sur l'armée et cette journée exceptionnelle:

Alan, 19 ans : C'est plutôt cool ce genre de truc, j'ai fait le parcours et les gars m'ont dit que j'avais ma chance si je m'engageais, alors je suis allé au recrutement, et voilà.

Bob, 79 ans : Alors c'était en 1944, j'étais dans le 14ème Régiment de chasseurs. Dans le Douglas A-26, j'étais mécanicien de bord et on était en mission de reconnaissance, et d'un coup, un Massershmitt arrive derrière.........

Abigail, 40 ans : C'est bien notre l'armée montre ses moyens, on voit que nous sommes en sécurité dans ce pays, et puis des journées comme celle-ci permettent de voir que l'armée est proche de la population, contrairement à ces incapables de policiers du LSPD !

Je décide donc d'aller rencontrer le général Lincoln:

Général Paul Lincoln, commandant de la base militaire de Fort Zancudo : Les régiments basé à Fort Zancudo sont intervenus sur presque tous les conflits depuis sa création: la 2nde Guerre Mondiale, le Vietnam, la Corée, l'Irak, l'Afghanistan, mais aussi en Somalie, en Libye, ect... Et je pense qu'il est important que la population sache que notre armée intervient pour la protéger, mais aussi pour faire respecter la paix dans le monde

Liberty Tree : Et comment l'armée assure la sécurité des populations de Los Santos ?

Général Lincoln : Vous ne le voyez pas mais il y a toujours, 24 heures sur 24, au moins un avion de chasse en patrouille au dessus de San Andreas, et toute la base se tient prête à intervenir en cas d'attaque ennemie. Aussi, nous sommes prêts à bombarder Los Santos au cas où ces nouveaux gangs mettent trop de bordel en ville.

Liberty Tree : Général, vous avez reçu cette semaine de nouveaux appareils, à quoi vont-ils servir ?

Général Lincoln : Le Miljet est une avion ayant une autonomie de 18 heures de vol, c'est donc un des meilleurs appareils de l'US Air Force, et c'est pour cette raison qu'ils nous servira au transport de personnel entre Fort Zancudo et les autres bases ou aéroports du pays, il servira aussi et surtout à la recherche de personnes disparues en mer lors de naufrages. Le Besra servira plutôt à la Patrouille Acrobatique Militaire de San Andreas, mais, bien sûr, nous allons en armer quelque-uns au cas où un P-996 Lazer serait en maintenance ou engagé dans un conflit. Et pour finir, l'hélicoptère Swift nous permettra lui-aussi de faire du sauvetage en mer et dans les montagnes aux alentours de la base.

La popularité de l'armée auprès de la population s'élève à 78% (le LSPD en est à 24%). L'armée envisage de faire une deuxième édition l'année prochaine.