/ Los Santos

Un avion de l'US Air Force s'écrase à Sandy Shores

Accident rarissime à Sandy Shores. Un avion de l'US Air Force a raté son atterrissage et s'est écrasé quelques mètres après le bout de la piste. Heureusement, aucun décès n'est à relever.

C'est une scène à peine croyable à laquelle on a pu assister à la cimenterie de Sandy Shores, tout près d'Harmony. Vers quatorze heures, un Milljet de l'US Air Force contenant une dizaine de soldats rapatriés du Moyen-Orient, a prévu d'atterrir à l'aérodrome de Sandy Shores, la piste de Fort Zancudo étant indisponible pour cause d'exercices militaires.

Un Milljet de l'US Air Force.

Cependant, et malgré une météo particulièrement clémente, l'atterrissage se présente mal. Les contrôleurs aériens l'ont noté dès l'approche de l'avion : celui-ci arrivait particulièrement vite.

Timothy Brett, contrôleur aérien : La vitesse de l'avion était vraiment anormale, et inquiétante. Nous les avons prévenu, mais ils ne voulaient rien savoir, il n'y avait pas de réponse. Le crash était inévitable, sauf miracle. Mais il n'y a pas eu de miracle.

La cimenterie d'Harmony.

L'avion, lancé particulièrement vite, se pose sur la piste sableuse de Sandy Shores. Mais malgré tous les efforts du pilote, il est très difficile de freiner. Le pilote force tellement sur les freins qu'ils rompent. Dès lors, le drame ne peut plus être évité. Fort heureusement, le pilote parvient à sauver l'avion d'un crash encore plus terrible.

Celui-ci redécolle légèrement, rentre le train d'atterrissage, et retombe. Cette fois, l'appareil est freiné. Il percute un arbre, qui brise une aile, puis un poteau électrique, qui brise l'autre. L'avion s'arrête enfin près de la cimenterie, en flammes. Les soldats et les pilotes parviennent à s'extirper de l'avion avant que le cockpit et les réacteurs n'explosent.

La carcasse de l'avion et les débris d'une aile.

Par chance, aucun soldat n'a perdu la vie. Certains souffrent de contusions ou d'entorses, tout au plus. Ils passeront une batterie d'examens et observeront une courte période de repos à l'hôpital militaire de Fort Zancudo, avant de retrouver leurs familles.

Les secours sont rapidement arrivés sur place.

Le pilote et le co-pilote, indemnes, sont en observation à l'hôpital de Mount Zonah, et seront bientôt interrogés par la police pour connaître les circonstances exactes de l'accident.