/ Los Santos

Cérémonie des Oscars au Cathay Theater

Le Cathay Theater accueille la cérémonie des Oscars pour la première fois

Cette année, ce n'est pas au El Dritch Theater qu'à eu lieu la cérémonie des Oscars mais juste en face, dans le très beau Cathay Theater à l'architecture impériale chinoise. De nombreuses affiches recouvrent les murs de la ville et quelques immeubles ont même d'immenses drapeaux sur leur façade. Tout le gratin de la Jet-Set était une nouvelle fois réuni pour assister à la remise des célèbres statuettes dorées. Les acteurs et réalisateurs des films en compétition bien sûr, parmi lesquels Jack Howitzer, Chuck Schwartz, Marron Blando, Arnold Steelone, Al Capino ou encore le célébrissime Steven Seagal mais aussi des stars du show-business : Steve Scott et sa pouliche la plantureuse Candy Suxxx, le Pasteur Richards qui a fait le déplacement depuis Vice City et Madd Dogg le rappeur. Madd Dogg que nous avons pu interviewé quelques instants avant son entrée dans la salle :

Los Santos au rythme des Oscars.

Madd Doog le célèbre rappeur.

Liberty Tree : Monsieur Dogg, avez-vous vu quelques-uns des films en compétition ce soir?

Madd Dogg : Yo man! Wesh j'ai vu Exploder avec Howitzer. Ca déchire sa mère bordel! C'est la suite d'Evacuator qui est mon film préféré! J'espère trop qu'il va avoir une statuette sinon j'vais péter un cable tu as vu.

LT : Hem... Et bien nous verrons. Votre dernier album cartonne en tête des charts mondiaux. Pas trop dur de gérer cette notoriété?

M D : Bah nan trop pas! C'est de la putain de bombe de rouler dans des pures caisses style Ferrari, Merco et tout! J'peux rouler à fond j'paye les amendes sans regarder le prix! Tous mes gros me respectent dans le quartier!

LT : Vous n'avez pas peur de vous faire arrêter par la police?

M D : Les poulets j'les emmerde moi! (en faisant un geste obscène avec son majeur droit)

L-T : Hem euh... très bien bonne soirée à vous.

M D : Ouais t'inquiètes gros!

L'arrivée des people s'est poursuivi pendant une vingtaine de minute après notre entrevue avec Madd Dogg. Les limousines se succédaient devant le Cathay Theater et de nombreuses stars sortaient de chacune d'elle. Les acteurs et réalisateurs des films principalement. Mais il y avait également d'autres personnes qui essayaient d'entrer dans le théâtre pour assister à la remise des prix. Des pseudos-acteurs ou pseudos-chanteurs qui hélas n'avaient pas reçu d'invitation. Certains ont quand même réussi à entrer, d'autres sont restés à la porte. Une foule immense se presse devant le Cathay laissant le trottoir opposé complètement vide.

21h : Stephen Spielburg, en bon maître de cérémonie vient faire un petit discours. Puis vient l'heure de la remise du premier trophée. Et c'est Home Alone 2 qui remporte le prix de meilleure comédie.

Le deuxième Oscar de la soirée récompense le meilleur film d'horreur et de suspense. Les nominés sont : Rats, The Tunnel et Top Down City. Le premier raconte l'histoire d'un groupe de jeunes gens face à une invasion de rats mutants assoiffés de sang. The Tunnel est un film oppressant où un père et sa fille doivent s'échapper d'un tunnel près à s'effondrer. Enfin, Top Down City raconte l'histoire de Sam Watters (Arnold Steelone), errant à la recherche de survivants dans les ruines de Liberty City, dévastée par l'explosion d'une centrale nucléaire. Et au final c'est Rats qui remporte l'Oscar.

Vient ensuite l'Oscar du meilleur film dramatique. On retrouve dans cette catégorie Badfelas qui relate l'histoire d'une famille mafieuse et les jeux de pouvoirs qui y prennent place, Half-Cocked, l'histoire triste et douloureuse d'un homme qui veut se venger de celui qui lui a ôté toute chance d'avoir un jour une descendance et enfin Mulholiday & Dulaly : l'amour impossible entre un policier et un bandit, tous deux homosexuels. Bien que les trois films soient tristes, c'est Half-Cocked qui remporte l'award. Chuck Schwartz, en allant chercher sa statuette déclarera : "C'est un film où tous les hommes du monde peuvent comprendre ce que le héros ressent."

Half-Cocked : meilleur film dramatique.

_

La soirée a ensuite continué un peu dans l'émouvant en remettant le prix du meilleur documentaire au film Soldiers Of Misfortune, qui raconte le calvaire des soldats américains pendant la guerre du Golfe. Le public s'est levé et à applaudit le réalisateur venu chercher son Oscar. Séquence émotion.

Puis, le jury a décidé de décerner un Oscar d'honneur à un grand monsieur du cinéma : Georges O. Romera, le maître du film de zombie. Il est l'auteur de l'excellent Zombie, sortit en 1978 mais également du film culte : Boy Scout Zombie qui date de 1961. Certes le film a beaucoup vieilli aujourd'hui mais il a fait les beaux jours de la société Interglobal Films qui le distribuait à l'époque et a réuni plus d'un million de spectateurs (un record à l'époque) !

L'assemblée s'est ensuite réveillée pour la remise du prix des meilleures explosions. Quatre films étaient en compétition dans cette catégorie : Discharger, Under Siege, Exploder et Terminator 2. Tout le monde attendait la victoire de Terminator 2 car le premier opus avait reçu la statuette mais finalement c'est Exploder qui repart avec l'Oscar. L'assemblée est stupéfaite mais les applaudissements sont tout de même nourris au moment où Jack Howitzer va chercher le prix.

Les trois nominés...

... et le vainqueur.

Vient ensuite le prix du meilleur acteur, moment très attendu. Six acteurs de renom sont nominés : Arnold Steelone pour Top Down City, Al Capino pour Scarhead, Marron Blando pour Le Patron, Chuck Schwarz pour Half-Cocked, Jack Howitzer pour Exploder et enfin, le soldat Taylor pour son propre rôle dans Soldiers Of Misfortune. Et c'est  Jack Howitzer qui remporte l'Oscar de meilleur acteur au nez et à la barbe d'Al Capino et de Marron Blando, pressenti pour le prix.

Et enfin, arriva le moment le plus attendu de la soirée : l'Oscar du meilleur film. Quatre films étaient en compétition pour cet Oscar : Batman Returns, le deuxième opus des aventures de l'homme chauve-souris, Le Patron qui raconte l'histoire de la plus célèbre famille mafieuse d'Italie, Reservoir Dogs et Scarhead : l'histoire d'un trafiquant de drogue dans le Vice City des années 80. C'est Stephen Spielburg lui-même qui ouvre l'enveloppe contenant le nom du vainqueur et c'est Scarhead qui remporte la statuette.

Scarhead : le film star de la soirée.

Les trois perdants, d'excellents films cependant.

A la sortie, les photographes jouaient des coudes pour obtenir la meilleure photo possible. Jack Howitzer confia aux journalistes qu'il était très satisfait de son Oscar du meilleur acteur et de l'Oscar des meilleures explosions reçu par le film Exploder dans lequel il tient le rôle principal. "Je suis prêt à rempiler pour un troisième film" a t-il confié à la presse.

Au final tout le monde est content. Ou presque car à la sortie, la célèbre actrice de film X Candy Suxxx s'est montrée très déçue et désappointée. Accompagnée par le Pasteur Richards, elle s'en est prise au jury. Nous avons pu recueillir ses sentiments juste après la fin de la cérémonie :

Liberty Tree : Mademoiselle Candy Suxxx vous semblez énervé pourquoi?

Candy Suxxx : Oui je suis énervée! On m'avait dit qu'il y aurait une catégorie film X mais ça n'a pas été le cas! Nous avons été censurés une nouvelle fois! Et je suis d'autant plus furieuse que j'avais de grandes chances avec mon dernier film!

LT : Nous comprenons votre embarras mais cette cérémonie est diffusée à une heure de grande écoute et de nombreux enfants regardent la télé à cette heure-ci.

C S : Et bien ils n'ont qu'à mettre ma catégorie en dernier, il y aura moins d'enfants devant la télévision comme ça. Et puis honnêtement: un bout de sein ou une grosse b*** n'ont jamais tué personne. C'est de la discrimination.

Pasteur Richards : Ne t'en fais pas Candy, ton film est excellent, je l'ai beaucoup aimé.

LT : Hem... oui mais je suis sûr que vous pourrez recevoir un prix dans un futur proche. Pourquoi pas dans un salon réservé au X ?

C S : Peut-être mais notre cinéma sera encore une fois discriminé. On met à l'écart ceux qui dérangent c'est toujours comme ça. Je préfère partir tiens!

P R : Veuillez l'excuser monsieur, elle est très déçue comprenez là. Désolé je dois m'occuper d'elle pour la consoler. Au revoir.

Vinewood Call Girls : le film avec Candy Suxxx.

Voilà donc ce que nous pouvions dire sur cette soirée des Oscars riche en rebondissements et en émotions. On retiendra surtout le prix de Jack Howitzer pour le film Exploder, l'Oscar du meilleur film pour Scarhead et l'émouvant documentaire Soldiers Of Misfortune sur la guerre du Golfe. A l'année prochaine.