/ Los Santos

La terre tremble à Los Santos

Le début d'une journée mouvementée.

Épicentre à 65 km des côtes de LS.

Le séisme a secoué la mégapole vers 6h47 du matin, heure locale, et a été suivi de plusieurs répliques dont l'une de magnitude 4,7. Le tremblement de terre a provoqué des dommages mineurs. Au plus fort de la secousse, une bonne partie de la ville a été plongée dans la noirceur matinale. Malheureusement plusieurs quartiers sont toujours privés d'électricité forçant le chef du LSPD à augmenter les effectifs des agents en service afin de contrer le pillage mais surtout pour sécuriser les intersections et carrefours puisque plusieurs feux de signalisation sont hors service.

Plusieurs accrochages aux intersections, en l'absence des feux de circulation.

L'océan mis sous haute surveillance.

Puisque l'épicentre se situait en plein océan, le centre sismologique de San Andreas, assisté du département de sécurité civile, ont suivit la situation de près à l'aide des satellites pour s'assurer qu'il n'ai pas la formation d'un tsunami comme ce fut tristement le cas il y a quelques années lors du séisme dans l'océan Indien. Le 26 décembre 2004, une secousse de 9.0 sur l'échelle de Richter avait provoqué un raz-de-marée haut de plus de 10 mètres qui a balayé les côtes Indonésienne et Thaïlandaise faisant plus de 200,000 morts. Parmi les victimes se trouvait plusieurs touristes venu passé les vacances de Noël au chaud, en profitant des plages paradisiaques de Phuket, Kaho Lak et de Phi Phi.

Centre national sismologique à San Fierro.

La région est déjà fort connue des sismologues comme étant très active puisque l'état est en partie traversé par une importante faille qui s'est formée avec le déplacement des plaques tectoniques qui s'entrechoquent depuis plusieurs années déjà. Le mouvement continuel de la plaque continentale, qui subducte la lourde plaque océanique, fait craindre qu'un méga séisme d'une magnitude inimaginable, le « Big One », puisse un jour frapper l'état entier de San Andreas provoquant de lourds dommages et de nombreuses pertes de vie. Il ne s'agit bien entendu que de spéculations car la science ne permet pas encore de déterminer le moment exact où se produira ce tremblement de terre tant appréhendé.

La victime est décédée sur le coup.

Selon un rapport sommaire, on dénote jusqu'à maintenant 4 victimes qui sont décédés dans des circonstances différentes. La plus récente étant une dame âgée de 64 ans qui a été heurtée mortellement par un camion lorsqu’elle a tenté de traverser à une intersection dont les feux ne fonctionnaient pas. Le chauffeur du camion a été transporté par les ambulanciers et souffrirait d'un choc nerveux. Certains témoins rapportent que le camionneur aurait omis de faire un arrêt obligatoire alors que la loi l'impose lorsque l'on arrive à une intersection et que les feux ne sont pas en service. Les ambulanciers n'ont pu que constater sur place le décès de la pauvre vieille dame.

«  Les grattes ciels du centre ville ont résistés... »

Plusieurs éclats de vitres au centre ville.

Au niveau des structures, les grattes ciels du centre-ville ont résistés bien que plusieurs fenêtres ont tout de même volés en éclat au plus fort de la secousse, blessant ainsi quelques piétons qui circulaient sur les trottoirs. Il faudra plusieurs jours aux équipes d’entretien de la ville pour faire un bon ménage. Du côté du département des eaux, les inspecteurs ont fait la constatation de plusieurs fissures dans les conduites d’eau potable. Les secteurs les plus touchés sont ceux de Los Flores, Market et Richman. Les résidents de ces secteurs sont donc priés de faire preuve d’une très grande patience. Il ne leur est donc pas nécessaire de surcharger inutilement le réseau téléphonique pour porter plainte puisque plusieurs équipes travaillent déjà pour rétablir l’alimentation.

Début d'incendie au Burger Shot de Mulholland après la rupture d'une canalisation de gaz.

Ça cramait aux docks.

Le service des incendies demande à la population d’être très attentive à leur environnement et de ne pas hésiter à composer le 911 si vous remarquez une odeur suspecte de propane. Des employés de Gaz San Andreas sont déjà à pied d’oeuvre pour colmater des conduites qui se sont fissurées dans les districts de Temple et de Jefferson. C’est d’ailleurs suite à un bris similaire que s’est déclaré un incendie qui a sérieusement endommagé un entrepôt situé dans les docks.

Quand au réseau routier, celui-ci a été paralysé une bonne partie de la journée. Une voix d’évitement est toujours en place pour contourner l’échangeur Mulholland puisque celui-ci a été fermé après que des plaques de béton se soient détachées de l’imposante structure, fort heureusement sans graves conséquences.

Le réseau ferroviaire a été paralysé par des coupures momentanées.

Le transport aérien a repris normalement en fin de soirée hier à l’aéroport Internationale après une inspection minutieuse des pistes. Pour l’occasion tous les vols avaient été détournés sur les aéroports de Las Venturas et de San Fierro puisque ces deux villes ont été épargnées par la secousse.

Gouverneur John Sturner.

En l'absence du maire Carter, qui se dorait la couenne aux Bahamas, c'est le gouverneur de San Andreas, John Sturner, qui a pris la parole dans une allocution diffusée hier soir à la télévision et sur les stations de radio. Il a demandé aux résidents de Los Santos de se serrer les coudes et de ne pas hésiter à participer aux opérations de nettoyage qui se sont mis en branle dans presque tous les arrondissements de la ville. Ceux et celles de l'extérieur qui sont intéressés à offrir leur aide sont invités à communiquer avec l’hôtel de ville de Los Santos au +555-1234 ou avec la croix rouge au +800-SA-REDCROSS.