/ Los Santos

Une journée avec un agent de la LSPD

Le bureau des coéquipiers.

Un quotidien de policier à Los Santos n'est pas aussi simple que dans les séries télévisées. J'ai eu la chance de passer une journée de service avec deux coéquipiers de la LSPD. Pour la réalisation de cet article, j'ai été accueilli par l'agent Muergez du commissariat de Los Santos qui aime son métier et qui en fait une passion à plein temps.

Agent Muergez

Agent Jason

6h25 AM :

Je me dirige vers le commissariat de Los Santos. L'ambiance est au rendez-vous, les téléphones sonnent, une vague de stress semblent peser sur les agents de police : c'est loin d'être aussi charmant que le métier de journaliste! L'agent Muergez m'accueille avec son coéquipier, l'agent Jason et la folle journée peut commencer. Direction le garage de la LSPD. L'odeur des beignets mélangée à celle de l'essence est aussi de la partie, les sirènes éteintes sont à perte de vue. La patrouille peut commencer.

7h00 AM :

Ah enfin! un premier appel: "Alpha 36, on nous a signalé du grabuge à El Corona...". Il s'agirait d'une voiture qui aurait le volume de la radio un peu fort pour 7h du matin. Arrivé sur place, Muergez demande aux deux jeunes de baisser le son et l'action commence : un des deux part en courant vers le nord pendant que Muergez "parlait" avec son ami. Les deux agents se mettent à sa poursuite. J'ai du mal à suivre, je suis plutôt du genre canapé que gymnase_."Vous êtes en état d'arrestation! arrêtez vous!",_ Jason prit le malfaiteur par surprise dans une impasse. Les malfrats sont amenés au commissariat de Los Santos.

L'agent Muergez demande aux deux jeunes de baisser le son.

7h34 AM :

"Ah c'est la première fois qu'une journée commence aussi calmement! Allez, on reprend du service!" Dans le bureau de l'agent Muergez, la déposition des malfaiteurs est faite. Un café? Non, un appel pour une mobilisation est reçue: une passante aurait aperçu un homme en cavale que la police recherche ( le fameux serial killer: Mike Nolis)! Tout ça dans le quartier de Santa Maria Beach...

L'immeuble où Mike se cache.

8h00 AM :

La police arrive devant l'immeuble où l'homme serait rentré, une vingtaine d'hommes sont en alerte ainsi que policiers en civils pour boucler la zone. L'intervention peut commencer avec l'arrivée du SWAT. Quant à moi, je suis de très près l'agent Muergez  avec mon appareil photo. C'est le silence total, le bélier arrive, la porte est défoncée et les "Freeze!" réveillent tout le voisinage et après une maîtrise du tueur,qui est embarqué: direction le commissariat, mais pour les coéquipiers, direction les rues de Los Santos.

8h25 AM :

On se repose au Burger Shot de Marina. Les policiers me surprendront toujours, l'agent Muergez arrive à descendre un Giga Boeuf-Burger à 8h du matin!

9h00 AM :

Après, une petite collation (pour moi), la patrouille recommence. Même pas le temps de boucler ma ceinture qu'on nous appelle pour cambriolage à Ganton: le voisin de la victime a appelé le 911. Arrivé sur les lieux, un agent passe par derrière et l'autre par devant. Pour ma part je suis Muergez par derrière.

Les suspects nous filent entre les doigts et on saute dans la voiture pour une course poursuite.  "Besoin de renforts pour l'arrestation d'un groupe d'individu en fuite au niveau de East Los Santos.." Des renforts arrivèrent par la suite, maintenant nous sommes à trois voitures à la poursuite des suspects. La camionnette des cambrioleurs se retrouva dans un mur après une dizaine de minutes. "Besoin d'une ambulance au..." : Les secours arrivèrent assez vite et les deux malfrats se dirigent vers l'hôpital de Los Santos. C'est reparti pour les deux coéquipiers et moi.

10h15 AM :

On patrouille, on patrouille...., mais ce n'est pas aussi calme à Los Santos: une bagarre entre deux passants, suite à une altercation, éclate sous nos yeux. Les coéquipiers sont obligés de sortir la matraque pour pouvoir contrôler les bagarreurs ayant à leur tour commencé à frapper les policiers.

Maîtrisé, les deux hommes sont conduits directement au poste. Pendant que Jason s'occupent de ceux-là, Merguez accepte de répondre à mes questions:

Liberty Tree : La journée est calme par rapport à d'habitude?

Muergez : Sans plus. Vous savez, il existe des jours où il ne se passe rien du tout

Liberty Tree : A Los Santos? Faut le faire! Être dans la rue ça ne lasse pas à force?

Muergez : Non, au contraire, on apprend de nouvelles choses comme...

Radio : Besoin de renforts suite à la découvertes d'un transport de substances illicites aux docks...

Muergez : Allez, c'est reparti ! Francis (ndlr, l'agent Jason) vient, on a du pain sur la planche.

11h45 AM :

On repart des docks, le camion qui transportait de la drogue venait de San Fierro, le conducteur est amené au poste et l'enquête est confié aux stups comme on les appelle dans le milieu. C'est l'heure de la pause déjeuner, et pour cela rien de mieux que de manger une pizza.  Muergez me confie que c'est l'une des rares fois qu'il peut manger sans être interpellé par le QG.

12h54 PM :

On peut reprendre du service, et pour bien commencé, on est appelé pour un suicide à Willowfield. Arrivé sur les lieux, la première chose qui nous frappe les yeux est le corps du jeune homme: celui-ci se serait tiré une balle à l'aide d'un gros calibre. Les secours et le CSI sont appelés et peu après leur arrivée, les coéquipiers bouclent le périmètre.

15h00 PM :

On peut enfin quitter les lieux. Les policiers ayant encore un petit creux, on se dirige vers un vendeur de beignets sur Market lorsqu'une demande de renforts est demandé par trois agents au milieu d'une fusillade du gang des OGF, à Ganton. Etant assez près du quartier, nous nous dirigeons vers la fusillade, la sirène retentissant dans tout le quartier. Bariquadés, Muergez et Jason ouvrirent le feu sur les membres des gangs mais une voiture piégée du gang explosa près de celle des premiers policiers sur les lieux, ils n'ont pas résisté au choc de l'explosion. L'agent Muergez demanda à son tour des renforts qui arrivèrent très vite et la police pu mettre fin aux échanges de coups de feu. Direction l'hôpital de Los Santos où les agents de police brûlés sont amenés. Les agents Muergez et Jason voulaient rester seuls devant leurs amis...

16h23 PM :

Les policiers se dirigent vers les maisons de leurs collègues. Je décide de ne pas m'en mêler...

16h45 PM :

"Alpha 36, nous signalons un SDF ivre aurait agressé la vendeuse d'un 24-7 à la City-Hall et aurait mis la boutique sans dessus-dessous..." C'est reparti! On était plein gaz et on slalomait entre les voitures et arrivé sur place, Jason s'occupa de la victime tandis que Muergez essaye de convaincre le SDF de lâcher sa batte avec laquelle il a commis les faits. Le SDF ne voulait rien savoir, alors l'agent Jason passa par derrière et lui colla son arme sur les omoplates pour l'obliger à la lâcher. L'homme est amené par des policiers venus en aide.

...tandis que Muergez essaye de convaincre le SDF...

*17h20 PM :

On est appelé pour sécuriser une zone où un accident de la route entre une moto et deux véhicules auraient bloqué la circulation. Les rues de Los Santos ne sont vraiment pas tranquilles : à peine arrivé, un homme commence à agresser un policier. Fort heureusement, celui-ci est vite contrôlé par les forces de l'ordre.

17h50 PM :

De retour au poste, on peut observer que l'ambiance est plus décontractée mais tendu après l'accident de l'après-midi. Une petite douche pour nos policiers. Ah les douches! Un endroit où on lient des amitiés très fortes...

L'agent Jason se prépare pour rentrer chez lui.

18h15 PM :

Voilà, la journée est terminée! "Repassez quand vous voulez! Les portes sont toujours ouvertes!", cria Muergez, depuis sa berline, le métier paye bien. Quant à moi, je me rend au Liberty Tower pour reprendre mon métier de journaliste...

Demain est un autre jour et la passion pour le métier de policier augmente avec le temps. Être policier, c'est avant tout faire respecter l'ordre et la justice tout en risquant sa vie. Le plus dur doit être le fait de travailler dans une ville comme Los Santos qui ne dort jamais: l'action est toujours là et le risque aussi.

Aimer ce métier vient peut-être du fait d'aider les autres et de pouvoir réaliser son rêve de garçon...