/ Los Santos

Fusillade tragique à Los Santos

Los Santos, 8h00 AM : Deux hommes lourdement armés et protégés entrent dans la Bank Of The West, lors de son ouverture, où se trouvaient une dizaine d'employés ainsi que cinq clients. Les braqueurs sortirent les armes et regroupèrent tous les otages dans un coin et empochent la coquette somme de $514.256. Un homme voulant se sauver fût grièvement blessé, suite à un coup porté à la tête par l'un des braqueurs et malheureusement il succombera à sa blessure peu de temps après.

L'un des touristes du  Rodeo Hotel, se situant à quelques mètres de la banque aperçut un homme armé et masqué dans celle-ci, il prévient aussitôt la police :

Après avoir fait un petit tour en ville, je me dirigeais vers mon hôtel en passant devant la Bank Of The West et là j'entend un cri, je m'approche pour mieux voir, j'aperçois un homme masqué braquant son arme sur une femme au sol. Je décide alors d’appeler le 911.

Nous confie le témoin.

La police de Los Santos arrive assez rapidement sur les lieux.  La banque et ses alentours sont sous contrôle en moins de dix minutes, les négociations peuvent alors commencer. La police un doigt sur les noms des deux hommes de la banque : Philip Nikols connu des services de police pour conduite en état d'ivresse et son complice Frederic Graner, aussi connu pour violence conjugale. Suite à des informations délivrées par une vidéo de la caméra de surveillance détourné par une cellule spéciale, les armes utilisées seraient des armes de calibres 45 ainsi qu'un fusil d'assaut type AK-47.

les armes utilisées seraient des armes de calibres 45 ainsi qu'un fusil d'assaut type AK-47.

**9h00 PM :**Les négociations n'étant pas au goût des deux braqueurs, ils commencent donc à ouvrirent le feu sur la police. Pas moins de dix policiers sont blessés, voire grièvement pour certains, ainsi que cinq morts en moins de cinq minutes.  L'affaire est maintenant "tactique", elle appartient donc au SWAT, c'est environ cinquante agents qui se trouvent face à la banque ainsi que face à deux tueurs lourdement armés.

Mais peu de temps après, Frederic Graner fait diversion pendant que son complice vole un pick-up. Frederic se fait neutraliser grâce à un tir dans l'épaule. Quant à Philip Nikols, il se sauve à bord d'un pick-up Ford F150. Il est contraint de stopper sa fuite au niveau de Market pour raison de pneus crevés. Il est appréhendé à son tour à cause d'un problème technique à son AKM . Il survivra à ses blessures et est amené au All Saints General Hospital de Los Santos, sous haute-protection. Quant à l'argent, il a été récupéré à bord du pick-up.

Joseph Rabon, spécialiste en armes à feu et protections contre les balles, a bien voulu répondre à nos question afin de mieux comprendre les circonstances de ce braquage :

Liberty Tree : Bonjour, comment se fait-il que deux braqueurs ont pu faire face à de nombreux agents de police mieux entraînés?

Joseph Rabon : Ben en faite, les AKM ont été modifiés et appropriés de façons illégales pour permettre aux braqueurs de tirer en rafales et ils étaient bien protégés, grâce à des protections en Kevlar pour se protéger les jambes et les bras.

Liberty Tree : Philip Nikols a rencontré un problème technique avec son arme, qu'est-ce qui'il s'est passé exactement?

Joseph Rabon : Il a rencontré un "stovepipe", c'est-à-dire un problème de tir causé par un étui mal éjecté qui cause des soucis au mécanisme de l'arme.

Liberty Tree : Pourquoi le premier braqueur n'a pas survécu à ses blessures ?

Joseph Rabon :  Il a été neutralisé par un tir dans l'épaule, malgré les protections, la balle a transpercé son gilet pare-balles et les ambulanciers n'ont pas pu l'approcher car il se trouvait en "zone rouge", donc jugé encore dangereux.

Liberty Tree : Merci beaucoup pour vos réponses.

De nombreuses modifications ont été apportées à la police suite au braquage, car elle s'est rendue compte que les balles de 9MM des armes de la SAPD n'avaient presque pas d'effets sur les braqueurs à cause de leurs protections. A partir de maintenant la police sera équipée en armes provoquant plus de dégâts dans des situations de ce genre.

Cette fusillade a bien mis en valeur l'énorme creux qu'il y a entre les moyens des criminels et ceux de la police...