/ Los Santos

L’Explorateur Urbain – Numéro 4

Un résident d’Angel Pine découvre avec stupéfaction qu’il avait été déclaré mort par l’état en allant renouveler son permis de conduire. Le citoyen nous raconte sa mésaventure. La position du bureau de l’état civil de San Andreas est plutôt timide, nous avons recueilli leur réaction.

William Thomas Potter.

Il y a quelques jours, William Thomas Potter, ce retraité âgé de 72 ans vivant à Angel Pine, s’est rendu dans un point de service du département des véhicules motorisés de San Andreas pour y renouveler son permis de conduire comme il a l’habitude de le faire à chaque 2 ans. À sa grande surprise, on lui apprend que son nom ne figurait pas dans le registre des titulaires. Croyant  à tort avoir un problème informatique avec son poste de travail, la préposée invita M. Potter à se présenter au guichet voisin. Même situation, on ne trouve rien sur le serveur. Immédiatement interpellé, le directeur de la succursale se présente alors à l’ordinateur de l’employée et pianote sur le clavier de l’ordinateur durant une bonne minute avant de devoir lui aussi se rendre à l’évidence, il n’y avait rien d’enregistré au nom de ce citoyen.

Lieu de résidence de M. Potter.

Malgré le fait qu’il présente son permis actuel au directeur afin de lui prouver son existence, rien n'y fait. On suggère alors à M. Potter de retourner chez lui en attendant de recevoir un appel lorsque le mystère sera élucidé, ce qu’il accepte immédiatement de faire en prenant le tout avec un brin d’humour. C’est donc le lendemain que quelqu’un lui téléphone mais contrairement à ce qu’il croyait, cette personne n’est pas le directeur du bureau des permis mais plutôt un responsable du registre de l’état civil.

On lui apprend alors qu’il y a plus d’un an qu’on le croyait mort, et que son décès avait été rapporté par un sherif du comté voisin, mais qu’il est malheureusement impossible d’en savoir plus puisque le policier en question a perdu la vie quatre mois plus tôt dans un accident de la route durant l’exercice de ses fonctions.

Nous avons effectué quelques recherches et avons constaté que ce genre de situation s’était déjà produit à deux autres occasions dans le passé, et que dans tout ces cas il s’agissait de bourdes administratives. Tout comme ces citoyens qui ont été injustement déclarés morts, nous sommes en position de nous demander si un contrôle serré est effectué lorsque qu’il y a décès d’un individu puisqu’il semble que ce système ne soit pas sans failles. M. Félix Johnson, relationniste au bureau du directeur de l’état civil nous répond que malgré tous les efforts déployés, et les procédures en place, personne n’est jamais à l’abri d’une erreur même si nous ne souhaitons pas qu’elle se produise. Il tient néanmoins à rassurer la population de ne pas s’inquiéter outre mesure...

Nous prenons très au sérieux ce type de problème même s’il n’est pas fréquent. Nous mettons actuellement en place des nouveaux moyens pour filtrer minutieusement chaque avis de décès que nous recevons afin d’éliminer tout risque d’erreur...

Et pourtant M. Potter dit ne jamais avoir reçu une seule lettre ou appel téléphonique d’un fonctionnaire de l’état civil se posant maintenant de sérieuses questions sur les compétences des fonctionnaires qui travaillent à ce département.

Les amis de M. Potter sont choqués par la nouvelle.

Maintenant il reste à voir si les promesses de M. Johnson seront tenues. En attendant n’oubliez pas de donner souvent de vos nouvelles à vos parents et amis, question qu’ils ne vous croient pas mort eux aussi.

En visite à Los Santos pour assister à un congrès devant se dérouler au Convention Center, le ministre russe du commerce  international, Igor Carpov, a eu droit a un beau masque facial en marchant les quelques mètres séparant sa limousine de l’entrée de l’hôtel où il séjourne.

Malgré la présence imposante de plusieurs gardes du corps, il n’aura fallu que quelques secondes d’inattention de l’un d’eux pour permettre à la célèbre militante Kream Pie de se glisser aux travers du cordon de sécurité pour aller entarter le ministre Carpov au moment où personne ne s’y attendait.

La sécurité était pourtant bien imposante au célèbre Vinewood Hotel.

Rapidement maîtrisé après fait, par les agents des services secrets russes, l’entartrice a été mise en état d’arrestation par l’un des agents du LSPD présent sur place. D’ailleurs certains témoins de la scène affirment même qu’il y aurait eu usage abusif de la force de la part des policiers durant l’intervention.

Un garde du corps de Carpov, devant le County General.

Ne voulant courir aucune chance, le ministre a été rapidement conduit au County General pour y être examiné par un médecin. Aux dernières heures on dit qu’il en serait quitte pour un bon coup de débarbouillette au visage et un costard neuf de chez Didier Sach. Toutefois, les choses ne seraient pas aussi simples pour la prévenue qui serait toujours détenu au commissariat central à downtown. La question qui se pose maintenant par les enquêteurs c’est de savoir comment il se fait qu’aucuns agents présents avant l’arrivée du ministre n’aient remarqué la présence de la militante qui attendait patiemment sa victime, discrètement positionné tout près de l’entrée principale de l’hôtel. Pourtant cette femme est très connue des services de police du monde entier.

Kream Pie paisiblement assise dans l'auto patrouille après son arrestation.

La feuille de route de Kream Pie, Brenda « BB » Barrington de son vrai nom, est très imposante. Environnementaliste très impliquée et vivement opposée à la mondialisation, elle dénonce les injustices de ce monde en entartant les coupables. Parmi ses plus célèbres victimes, notons le président fondateur de Escrosoft, Will Gates, le premier ministre canadien Svenson Harper, un ardant adversaire du protocole de Kyoto,  des figures dominantes de l’industrie pétrolière, de même que quelques membres de la famille royale britannique. Dans une récente entrevue qu’elle a accordée à la chaîne Fox, Barrington racontait que le rêve qu’elle caresse serait d’entarter nul autre que le président américain en personne. Malheureusement cela risque de ne pas être de la petite « tarte » puisque cet homme d’état est le mieux protégé au monde. Un conseil, enfile une bonne veste pare-balles Brenda car ces gens des services secrets américain sont des John Wayne de la gâchette!

Los Santos Convention Center.

Depuis ce burlesque événement, la sécurité du ministre Carpov a été accrue afin d’éviter qu’une autre situation embarrassante ne vienne ternir son séjour à Los Santos et lui permettre d'être présent au Convention Center. Encore une chance que la seule cicatrice que le ministre conservera dans cette mésaventure en est une à son orgueil car  ses réformes économiques sont très controversées en Russie lui attirant de nombreux ennemis qui souhaiteraient régler leurs comptes avec bien plus qu'une simple tarte au visage.

N'oubliez surtout pas de communiquer avec moi si vous êtes témoin d'une situation particulière, ou si vous avez une nouvelle qui pourrait intéresser nos lecteurs. C'est donc un rendez-vous dans notre prochain numéro !