/ Los Santos

Trafic de cannabis à l'école primaire

La police a fini par démanteler hier un réseau de cannabis qui trafiquait à l'ouest de la ville. Et on peut dire que ce trafic avait des clients... Bien particuliers.

La scène avait tout d'un mauvais film d'action. Une voiture de police qui arrive sirènes hurlantes devant une petite école primaire, personne n'avait jamais vu ça. Un policier qui ressort avec un petit garçon de 8 ans menotté, ça aussi, c'était du jamais vu, et pourtant...

Hier matin, la police a donc débarqué à l'école primaire de Los Santos, située tout près de l'Université de Los Santos, San Andreas. Certains témoins pensent à une mauvaise blague, notamment à l'intérieur du bâtiment, ou les policiers disent devoir "arrêter un gamin". Après de longues discussions, les policiers entrent dans la classe du petit garçon, et lui lisent ses droits, devant une assistance médusée.

La police devant l'école primaire.

Le garçon est ensuite retiré de sa classe et embarqué dans la voiture de police, qui repart tranquillement. La scène aura duré un quart d'heure, et perturbé toute l'école, qui a préféré renvoyer les enfants chez eux et fermer ses portes pour la journée.

Tout le monde s'interroge alors, les parents d'élèves crient au scandale, tandis que du côté de la direction de l'école, on contacte la police. Et les révélations faites sont explosives : le petit garçon alimentait en fait un trafic de cannabis au sein même de son école.

Le commissariat de Vespucci Beach, et l'agent Hayden, responsable de l'arrestation.

En effet, son oncle, un fabricant de cannabis (lui aussi arrêté) lui fournissait des échantillons qu'il se chargeait de vendre dans l'école, pour trois fois rien. Tout un marché avait été monté, et ce à l'insu des surveillants, des parents et des professeurs.

Mme White, prof de maths : C'est incroyable que personne n'aie rien remarqué. Même moi, je n'ai pas réalisé, alors que plusieurs fois les enfants avaient des comportements étranges...

Mr Wilson, prof de sport : C'est vrai que c'est louche comme histoire. On aurait du faire plus attention, et s'en rendre compte avant, surtout quand le petit Kevin qui grimpait à la corde a tout lâché en disant "Je vole !"...

Mme Kingston, parent d'élève : Mon fils était l'un des meilleurs amis de ce petit garçon, il venait souvent à la maison ! Je me disais justement il y a peu de temps qu'il était étonnamment riche, il avait fait tomber près de 100 dollars par terre !

La police s'est ainsi rendue dans une petite ferme au nord de Grapeseed, perdue dans la montagne, où était produit le fameux cannabis. Les policiers y ont découvert près d'une tonne et demie de marchandise, et des plants de cannabis disséminés un peu partout au milieu des vaches. La police a fini par tout brûler, ce qui n'est pas sans rappeler une histoire de 1992 ayant eu lieu près de San Fierro...

Luke Roberts, agent de police : On a tout cramé, ouais. Et on a embarqué les hippies au poste. Ils étaient là : "Ouais, mon pote, sois peace and love !" et on les a cognés pour qu'ils se taisent. C'était bien drôle !

La plantation de cannabis de Grapeseed.

L'enfant devrait être relâché après avoir reçu de nombreuses remontrances de la part des policiers et de sa famille. Quant à son oncle, il risque beaucoup plus que son neveu, à savoir presque 10 ans de prison. Il sera jugé dans les jours qui viennent.