/ Los Santos

La police lance une opération coup de poing

Des mesures sont en projet contre les combats clandestins qui font de graves victimes et génèrent de l'argent sale. Enquête sur cette violente économie souterraine.

Depuis plusieurs mois à Los Santos, des combats clandestins sont secrètement organisés. Il y a d'un côté les combattants qui doivent mettre KO leurs adversaires pour gagner de l'argent, et de l'autre les spectateurs qui parient sur un des "fighters".

Le Mount Zonah Medical Center.

Nous nous sommes rendus au Mount Zonah Medical Center où nous avons rencontré le Dr Sally Green :

Nous recevons chaque semaine au moins 11 personnes dans de graves états à cause de ces combats. Nous sommes habitués aux commotions ou lésions cérébrales, côtes cassées ou pire encore, rendant la plupart handicapés à vie.

De nombreuses associations se sont mises en marche pour lutter contre ces combats clandestins sobrement appelés "Free Fights Events", mais cela n'a abouti à rien.

La police en revanche, n'apprécie vraiment pas et des mesures seraient en projet. Nous nous sommes entretenus avec le lieutenant Doug Hankman :

La plupart des fighters sont des chômeurs en manque de fric, des ex-détenus incapables de se réinsérer ou des tarés qui aiment juste se battre. Pour démanteler tout ce réseau, les peines encourues ont été sévèrement haussées : 30 000$ et 1 an de prison pour les combattants et 95 000$ et 3 ans de prison pour les organisateurs, on rigole plus.

J'ai personnellement réussi à m'infiltrer dans un événement de ce type.

Les combats sont particulièrement sanglants et choquants.

Même les femmes se battent.

J'ai interviewé un des combattants, qui se fait appeler Punisher :

Ouais, je sais que c'est illégal mais bon, c'est un moyen de se faire pas mal d'argent, quand on sait se battre bien sûr. Il nous faudrait encore plus de personnes prêtes à se lancer là-dedans.

La police parviendra-t-elle à mettre un terme à ce carnage ? Nous en doutons tous...