/ Los Santos

Un tueur de randonneurs en liberté

Avec le nombre de tueurs en cavale et de victimes retrouvées mortes dans la région, le Liberty Tree va bientôt pouvoir envisager d'ouvrir une toute nouvelle rubrique nécrologique.

La région de Paleto Bay est habituellement réputée pour l’ascension du Mont Chiliad, que tout bon randonneur qui se respecte doit avoir faite au moins une fois dans sa vie. Seulement, cette année il semblerait que cette escapade soit bien la dernière pour beaucoup d’entre eux. Les faits sont bien là : on a un psychopathe tueur de randonneurs en liberté. L’individu semble en effet ne s’attaquer qu’à eux. Mais qu’est-ce qui peut bien le déranger ? Serait-ce le fait qu’ils portent en général des survêtements complètement démodés ou juste parce qu’ils font un peu peur aux élans ?

Avec l’arrivée de la saison estivale, les commerçants de Paleto Bay étaient en liesse : c’est bien le seul moment de l’année où les touristes visitent cette région reculée de San Andreas.

La dernière victime est une jeune femme, qui semble être âgée d’une trentaine d’années. Comme toutes les autres, elle a été froidement assassinée d’une balle d’un pistolet vintage, selon l’expertise médico-légale, et curieusement au sommet du Mont, au même endroit que toutes les autres.

La dernière victime du tueur.

Ce n’est pas normal. Ma cousine Judith a une amie très proche, Mary, qui a perdu son conjoint comme ça. Ils faisaient toujours leur ascension ici chaque été, et depuis elle est enfermée dans un asile de barjos. Je plains la famille de cette nouvelle victime.

Deux résidentes de Paleto Bay, angoissées pour elles et leurs proches.

L’enquête est encore pour l’instant, et depuis un mois déjà il faut bien le préciser, au point mort. Les enquêteurs invitent toute personne qui aurait des informations susceptibles de les faire avancer à se rendre au commissariat le plus proche de chez eux. Nous avons tout de même réussi, grâce à un petit billet glissé dans la main d’un de ces policiers, à savoir que deux pistes sont examinées.

Il s’agit dans un premier temps, et encore une fois, de soupçonner la secte des altruistes qui vit non loin de là dans des conditions particulières. Enfin même s’ils mangent leurs congénères, et tuent des animaux dans des conditions bizarroïdes, tout le monde sait aussi qu’ils ne sortent pas de leur camp bien gardé. Les accuser revient surtout à cacher à la population qu’un énième tueur est en liberté.
Et dans un second temps, et c’est là le plus loufoque : la police a mis sur pieds toute une cellule d’enquête sur les faits inexpliqués d’origine extra-terrestre. Vous voyez donc dans quoi part encore l’argent de vos impôts durement gagnés… Ce qui les a mis sur cette piste, ce serait apparemment une gravure originale sur le mur de la station de téléphérique, qui selon les Anciens, prédiraient le retour sur Terre d’une forme de vie extra-terrestre…

Le camp Altruiste et la gravure étrange.