/ Los Santos

Overdose pour un journaliste

Le rédacteur en chef du Liberty Tree vient d'être une nouvelle fois contacté par la police au sujet de la mort d'un membre de son équipe. Y a-t-il vraiment un serial killer derrière tout ça ? Est-ce juste une vengeance divine ou bien serait-ce carrément un règlement de compte entre journalistes ? Enquête.

Hier matin à l’aube, un nouveau corps d’un junkie a été retrouvé par un agent d’entretien dans le vieux motel abandonné de Sandy Shores. Tous les habitants de cette bourgade savent bien qu’il est squatté depuis des années par tous les toxicomanes de la région. Mais cette fois-ci c’est un peu différent : en effet, la victime a été identifié et il s’agit d’un journaliste du Liberty Tree connu sous le surnom de Flrenckins. Il est en effet connu comme journaliste pour avoir écrit un très bon article sur une production de cannabis il y a quelques mois. Sauf que depuis, plus aucun autre membre de l’équipe n’avait eu de ses nouvelles.

Le corps a été retrouvé dans l’une des anciennes chambres, qu’il devait apparemment habiter désormais étant donné le nombre d’effets personnels que la police y a récupéré. Seulement, à l’heure où ces lignes sont écrites un doute subsiste encore : l’autopsie a bien révélé que la victime est morte d’une overdose de produits stupéfiants, mais il semblerait qu’après sa mort il ait été la cible d’une balle de pistolet en plein cœur. Quel en est le but ? Son agresseur pouvait-il ignorer sa mort ou serait-ce une sorte de rite, une signature ?

Le corps sans vie de Flrenckins.

Quelques-uns de ses collègues ont bien voulu nous accorder quelques mots.

Dr Emixam, NelsoN et Ezoah.

Dr Emixam : Le chien ! En huit mois il ne nous a jamais donné une nouvelle, pas un texto, rien, et il se fait flinguer comme un loser. Ça ne correspond à pas l’image de notre journal ça… Enfin, paix à son âme quand même. S’il en avait une.

NelsoN : Quel boulet ! Mourir comme un clochard alors que quand on l’a recruté il avait une superbe villa sur Rockford Hills avec piscine et tout. Je me demande ce qu’elle va devenir d’ailleurs ; peut-être pourrais-je la racheter à bas prix héhéhé…

Ezoah : La perte d’un collègue est toujours tragique, même ceux que l’on connaît le moins. Toutes mes condoléances à ses proches. Cela dit, on avait été recruté en même temps, ça me fait quelque chose quand même…

Les restes de son corps vont être expédiés à Vice City, sa ville natale, dans les prochains jours. En attendant, la police a ouvert une enquête afin de déterminer si les journalistes de ce journal sont bel et bien tous en danger. Les survivants ont plutôt tendance à penser que ce n’est qu’une justice pour ceux qui travaillaient le moins et gaspillaient leurs deniers dans des activités « illicites ». Enfin, le grand chef Dr Emixam ferait bien de se remettre en question puisqu’il est le premier à passer son temps libre au club de strip-tease…